La crise sanitaire a amplifié la hausse des tentatives d’escroquerie

Avec la pandémie de Covid-19 les Français ont massivement épargné, avec 142 milliards d’euros de plus qu’en temps normal, entre la fin du premier trimestre 2020 et la fin du premier trimestre 2021. De quoi attiser la convoitise des escrocs. Dernières escroqueries en date, les tentatives de fraudes aux faux livrets qui pullulent actuellement sur les réseaux sociaux.

Parmi ces arnaques, il est facile de voir passer des publicités pour un livret à « 3,82 % » par an, soit un rendement plus de sept fois supérieur à celui du Livret A. Pour prendre la mesure de la chose, comme le relate Guy Grandgirard, président de l’Association de défense des consommateurs de France (ADC France), « depuis le 1er janvier 2021, nous avons déjà ouvert pour plus de 30 millions d’euros de dossiers, uniquement au niveau des arnaques aux placements. La moitié d’entre eux concernent des escroqueries aux faux livrets d’épargne ».

Par ailleurs, de nouvelles arnaques fleurissent sur la toile à tel point que le Pôle commun AMF-APCR a dû former en 2020 un groupe de travail ayant pour mission « d’optimiser les actions des deux autorités » concernant ces offres frauduleuses.

SourceLes Echos

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS