Les fonds de private equity ne voient plus que par la Bourse

Plusieurs fonds de private equity envisagent sérieusement de lancer leur propre introduction en Bourse (IPO). L’avantage numéro un de l’introduction en Bourse est de pouvoir faire des acquisitions et d’investir en direct dans de nouvelles stratégies, pour développer de véritables plateformes destinées aux investisseurs.

L’exemple de Bridgepoint est très révélateur de l’attrait du private equity pour les marchés boursiers. En effet, le succès a été au rendez-vous puisque pour sa première journée de cotation, l’action Bridgepoint s’est envolée de près de 25%, après que la firme et ses actionnaires aient levé au total 789 millions de livres (915 millions d’euros). Autre exemple notable, l’IPO du fonds d’origine suédoise d’EQT Partners il y a deux ans, avait connu lui aussi un franc succès. L’opération avait engendré un bond du titre de plus de 30% lors du premier jour de cotation.

Un marché en pleine effervescence comme l’atteste une étude de Preqin. Il en ressort que 79% des investisseurs institutionnels interrogés prévoient d’augmenter leurs allocations en private equity au cours des prochaines années. D’ici à 2025, les montants levés par l’industrie du buy-out pourraient encore doubler.

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS