Bercy cherche une solution pour réduire les frais du nouveau plan d’épargne retraite

Alors que le PER jouit d’une très large adhésion de la part des épargnants, avec 2,8 millions de contrats souscrits depuis le lancement fin 2019, ces produits resteraient pour autant trop lourdement grevés. Bercy veut ainsi faire la chasse aux frais.

Selon un rapport du comité consultatif du secteur financier (CCSF), « un épargnant ayant souscrit un PER nouvelle génération voit ses revenus grevés de 3,18 % par an en moyenne ». Les services de Bercy vont donc mener des échanges avec les professionnels concernés pour voir comment réduire ces frais. Le ministère de l’Économie devrait s’appuyer sur les recommandations du CCSF qui préconise aux distributeurs d’offrir une information complète à l’épargnant sur leur site internet, pour mieux mettre en concurrence les contrats. Le rapport recommande par ailleurs de communiquer sur le total des frais prélevés chaque année. Enfin, le document suggère aussi la mise en place d’un comparateur public sur le modèle de l’Observatoire des tarifs bancaires.

Si les assureurs se disent favorables à la comparabilité des offres, ils craignent néanmoins de brouiller davantage l’environnement. « Il n’est pas certain que l’épargnant y gagne » estime Franck Le Vallois, directeur de la Fédération française de l’assurance (FFA).

SourceLe Figaro

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS