La Banque des règlements internationaux presse les banques centrales d’accélérer sur les monnaies numériques

Afin de ne pas se voir distancer par des initiatives privées, la BRI incite les grandes banques centrales à faire progresser leurs projets de monnaies numériques le plus rapidement possible. Les stablecoins et les cryptoactifs étant déjà là, il apparaît d’autant plus urgent de déployer des CBDC (les monnaies numériques de banques centrales).

Benoît Coeuré, ancien membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) aujourd’hui à la tête de la cellule chargée de l’innovation à la BRI estime que « nous devons relever nos manches et accélérer notre travail sur les aspects concrets de la création des CBDC ». Plusieurs banques centrales occidentales ont déjà pris les devants et planchent sur la création d’une CBDC mais seule la Banque populaire de Chine a déjà lancé des tests.

Pour Benoît Coeuré, l’Union européenne jouit de nombreux atouts en la matière grâce à un système de paiement ouvert et des garanties solides en matière de protection des données. Ce dernier rappelle d’ailleurs que « l’objectif d’une CBDC au final, c’est de préserver les meilleurs éléments de nos systèmes actuels tout en permettant l’existence d’un espace ouvert à l’innovation pour demain ».

SourceInvesting

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS