Peut-on encore miser sur un parking à Paris ?

Alors que la Mairie de Paris ne cache pas sa volonté de supprimer encore entre 60.000 et 70.000 places de parking d’ici à 2026 pour les réserver aux « mobilités douces » (soit environ la moitié des emplacements existants dans la capitale) cela pourrait engendrer rareté, et donc mécaniquement une pression à la hausse sur les prix des parkings.

Placement connu pour offrir aux investisseurs une bonne rentabilité pour un ticket d’entrée relativement modeste, la suppression de milliers de places de stationnement dans la capitale n’a pour l’heure pas provoqué de surchauffe sur le marché des parkings. Effectivement, selon des données des Notaires du Grand Paris, on constate que les prix des logements anciens ont été multipliés par 2,75 en 20 ans en Île-de-France (soit 175 % de hausse), tandis que celui des parkings a été multiplié par 1,7 (soit 71,2 % de hausse).

Ainsi, aujourd’hui pour escompter devenir propriétaire d’un parking isolé en Île-de-France, il faudra compter environ 19.000 euros la place. À Paris même, les prix moyennent à 27.000 euros avec des fourchettes hautes à 60.000 euros dans le 7e arrondissement ou encore 52.000 euros dans le 16e arrondissement.

SourceLes Echos

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS