L’investissement social revient en force depuis la crise du Covid-19

Après l’environnemental, ce sont les préoccupations sociales qui semblent conduire l’investissement financier. L’épidémie de Covid-19 a donné à ce type d’investissement un réel coup d’accélérateur, notamment en remettant sur le devant de la scène l’importance de la santé. À ce titre, Vega IM vient ainsi de lancer un fonds baptisé « Vega Global Care ».

Il existe donc une dimension sociale que les particuliers peuvent désormais s’approprier via des fonds dédiés. Cela concentre à la fois des problématiques liées à la santé, mais aussi à l’emploi ou encore la solidarité. Pour Sandrine Vincelot-Guiet de Vega IM, « le particulier investit dans la santé dans un sens large, couvrant trois thématiques connexes : prévenir, soigner et se soigner ». Ainsi, loin de se limiter aux valeurs pharmaceutiques, l’univers d’investissement va jusqu’aux valeurs du mieux-vivre, en incluant le secteur du sport, par exemple.

Une approche qui parvient à séduire les particuliers avec cette finance à impact qui cherche aujourd’hui à trouver des solutions d’investissement plus faciles d’accès pour les particuliers. En témoigne le lancement d’un premier fonds d’obligations émergentes par BlueOrchard, société suisse née en 2001 dans la microfinance (financement de petits entrepreneurs dans les pays émergents), il y a trois ans.

SourceLes Echos

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS