SCPI : un changement de calcul des rendements pourrait rapidement voir le jour

À l’occasion de son dernier colloque, l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) a planché avec des acteurs du secteur sur une réforme de la présentation des performances pour les SCPI. Plusieurs pistes ont été étudiées, dont la suppression de la communication officielle des SCPI du controversé TDVM.

Cet outil de mesure du rendement est jugé trop complexe et surtout peu lisible par le grand public. Par conséquent, cet indicateur pourrait se voir remplacer par une notion plus simple et claire dans l’esprit des investisseurs, celle du « taux de distribution ». Autre changement potentiel qui impacterait les SCPI nouvelles, un véhicule créé en cours d’année calendaire ne pourrait pas communiquer sur un taux de distribution annualisé. Il leur faudrait donc attendre l’année suivante afin de pouvoir le faire. Enfin, un indicateur supplémentaire de performance pourrait apparaître : le « rendement global immobilier » pour aligner la présentation de la performance annuelle d’une SCPI sur celle d’autres placements.

L’entrée en application de cette réforme reste bien sûr conditionnée à l’autorisation de l’Autorité des marchés financiers, ce qui pourrait repousser l’entrée en vigueur effective de ces mesures à la fin de l’année, voire à 2022.

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS