Certaines niches fiscales sur la sellette après l’élection présidentielle

À quelques mois de la présidentielle et quelle que soit l’issue du scrutin, beaucoup s’attendent à une réforme fiscale après les élections, sans doute pour l’automne 2022 avec le projet de loi de finances pour 2023. Si un « impôt Covid » est une option envisagée, le rabotage de certaines niches fiscales l’est tout autant.

Il est effectivement fort à parier que certaines niches fiscales très prisées pourraient être rabotées après les élections de 2022 à l’occasion de cette vaste réforme fiscale. Dans le viseur des réformateurs figure notamment le statut particulier de la résidence principale en droit français, les avantages successoraux de l’assurance-vie ou encore la fiscalité des transmissions. En résumé, pour certains, des leviers permettant de donner de son vivant des sommes conséquentes à ses héritiers en exonération d’impôts.

SourceLe Revenu

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS