Zoom sur IVO Capital Partners et sa stratégie obligataire « mauvais pays, bonnes sociétés »